Aller au contenu principal
17 novembre 2012 / michelschweizer

Dans le rétro-viseur, je vois des TBI

Bonjour,

Intéressante discussion l’autre jour avec le représentant d’une marque de tableau blanc numérique. Discours bien rôdé, réponse à tout, solutions d’avenir en vue, matériel en place pérenne, tout va bien.

Je pense – j’observe – que le tableau blanc interactif a été un outil intéressant mais qu’il n’est plus souhaitable au jour d’aujourd’hui d’investir le moindre centime dans de nouveaux projets. La maintenance de ces matériels doit être finement analysée et il faut prévoir le moment où le TBI ne sera plus qu’un tableau blanc (une fois l’électronique fichue ou les drivers pas mis à jour).

Si j’avais à choisir aujourd’hui, en tant qu’enseignant généraliste (mais aussi en tant que « spécialiste » de ces questions), une solution pour m’aider dans mon travail en classe, j’irais vers un projecteur-vidéo, un mur blanc (ou assez clair), une Apple TV et un iPad.

Boîtiers permettant aux élèves de voter ? Il y a une app pour ça (il y en a même plusieurs).

Ressources (quadrillages, affreux dessins de personnages ou objets) ? Il y a le web pour ça.

Partage de documents ? Il y une app pour ça, il y a du cloud pour ça.

Une idée d’article me vient ? Un NAS faisant serveur WebDAV pour une école. Le nuage dans le bâtiments.

Je comprends bien que cette personne défende les produits qui la font vivre mais j’ai peur que les TBI ne trouveront plus (autant) d’acheteurs.

Quel est votre avis sur mon avis ?

Bien à vous !

3 commentaires

Laisser un commentaire
  1. Bernardo / Nov 20 2012 10:11

    C’est curieux que l’on ne parle que de matériel et pas de pédagogie.

    À quoi sert le tableau interactif ?
    – À argumenter, construire, débattre, démontrer, comparer des hypothèses…

    Pourquoi est-il critiqué ?
    – enseignants ne souhaitant pas changer de pédagogie et qui comprennent bien que cet outil mettant l’élève au cœur des apprentissages est gênant pour son confort.
    – industriels du secteur des tablettes qui ne se lassent pas de diffuser un message comme quoi leur outil résoudrait tous les problèmes.
    – enseignants et décideurs qui ne se rendent pas compte que les tablettes ou les ordis (classes mobiles) sont un facteur d’inégalité, favorisant uniquement les meilleurs élèves). Ce qu’un TBI bien utilisé permet de gommer, les échanges, argumentations circulant beaucoup plus dans la classe, cela aide les plus défavorisés.
    – croyance qu’un super programme informatique pourrait remplacer les professeurs. Si un élève était en difficulté, il suffirait de le placer devant le bon programme pour qu’il réussisse.
    – utilisation médiocre, voire nulle de la plupart des enseignants du secondaire du TBI qui ne sert que de support de cours, soit pour tout écrire au stylet au lieu de la craie, soit pour passer des PowerPoints, soit pour projeter des films.
    – souvent, sous le terme de TBI, des constructeurs se sont glissés dans le marché en proposant des solutions techniquement correctes, mais sans logiciel pédagogique. Avec ces trucs, impossibles d’élaborer en groupe ou classe un document à la volée. Donc on sur-prépare (PowerPoint) ou on se contente d’annoter, gribouiller, ou cliquer, ce qu’un simple ordi avec une souris permettrait. La référence du logiciel pédagogique, c’est bien sûr Notebook (du constructeur SMART), encore faut-il que les enseignants fassent la démarche pédagogique pour l’utiliser de façon constructive.
    – la formation aux TBI est quasiment uniquement technique, alors qu’elle devrait être essentiellement pédagogique.
    – le TBI sert trop souvent à faire des corrections, voire de l’entraînement. Ce n’est pas son rôle. Il est là pour la construction des savoirs et la collaboration, deux approches qui peuvent faire peur à certains enseignants.

    Heureusement, en primaire et particulièrement en maternelle, on voit des utilisations extraordinaires de cet outil.

    Croire qu’un ordi avec une souris ou un iPad peut remplacer un TBI, c’est passer complètement à côté de ce qu’est cet outil.

    Je partage l’avis qu’il faut équiper tous les enseignants qui ont compris la portée de cet outil avec des solutions réellement pédagogiques et arrêter d’en diffuser de médiocres ersatz comme alibis, car cette pratique qui ne fait que retarder la compréhension de ce que peut apporter le TBI à tout enseignant correctement doué en pédagogie.

    De la formation et du bon matériel, mais uniquement à ceux qui ont réfléchi et accepté d’avoir une approche pédagogique.

  2. Michel Schweizer / Nov 20 2012 11:21

    Bonjour Bernardo,

    Un grand merci pour votre commentaire. Je suis heureux que vous ayez pris la peine de partager vos réflexions au sujet des TBI. La peur et la résistance au changement qu’elle provoque sont des réalités que la formation, le partage d’expériences et les essais « avec filet de sécurité » peuvent diminuer.
    Je suis assez d’accord avec vous sur le fait qu’il est beaucoup question de technique (et aussi sur ce blog mea culpa). Peut-être est-ce parce que celle-ci n’a pas encore été rendue transparente pour l’utilisateur et souvent lui joue des tours pendables ?

    N’hésitez pas à intervenir à l’avenir!

    Je vous souhaite une bonne journée.

  3. michelschweizer / Nov 20 2012 11:24

    Bonjour Bernardo,

    Un grand merci pour votre commentaire. Je suis heureux que vous ayez pris la peine de partager vos réflexions au sujet des TBI. La peur et la résistance au changement qu’elle provoque sont des réalités que la formation, le partage d’expériences et les essais « avec filet de sécurité » peuvent diminuer.
    Je suis assez d’accord avec vous sur le fait qu’il est beaucoup question de technique (et aussi sur ce blog mea culpa). Peut-être est-ce parce que celle-ci n’a pas encore été rendue transparente pour l’utilisateur et souvent lui joue des tours pendables ?

    N’hésitez pas à intervenir à l’avenir!

    Je vous souhaite une bonne journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :