Aller au contenu principal
25 mars 2013 / michelschweizer

Création d’un Blu-Ray pour une occasion spéciale

Bonjour,

Ça arrive de temps en temps (la dernière fois c’était il y a plus de dix ans) : le directeur de l’établissement scolaire dans lequel je travaille a choisi de continuer sa carrière dans un domaine proche, toujours au service du public mais plus en retrait par rapport aux parents d’élèves et aux enseignants. Je lui souhaite une bonne suite et suis persuadé que les personnes qui vont le rencontrer auront autant de plaisir à travailler avec lui que nous en avons eu.

Vendredi 22 mars, en fin d’après-midi, une fête avait été organisée pour marquer le départ de ce Monsieur. J’ai eu l’honneur d’y participer et j’ai choisi de prendre des photographies et de réaliser quelques vidéos (excellent prétexte pour ne pas avoir à chanter …).

Voici comment j’ai procédé.

Deux appareils photographiques. Le premier est un Sony alpha 55 avec un objectif 18-300 Sigma. Le deuxième est un Sony alpha 35 avec un objectif Sigma 18-50 à grande ouverture.

J’ai réalisé des photographies en passant d’un appareil à l’autre en fonction de ce que je voyais (discours, chant individuel, chant de groupe) car je ne connaissais pas le programme. Même chose pour la vidéo, enregistrée avec l’un ou l’autre de ces deux appareils.

Il me faut préciser que je ne me suis pas « mis en avant » dans le sens où j’aurais pu me rapprocher pour photographier et filmer mais j’ai choisi de rester en retrait et d’utiliser le rapprochement offert par les zooms. Ceci se traduit par quelques flottements, quelques flous et quelques contre-jour.

Au final, le résultat n’est pas catastrophique tant sur le plan image qu’audio. Je remarque que chaque fois qu’un concert se déroule dans cette salle, les chanteurs et musiciens ont le dos aux fenêtres et se trouvent ainsi en parfait contre-jour ce qui n’aide pas la vision des spectateurs ni la prise de vue.

Les photographies ont été faites en JPEG et la vidéo a été enregistrée en AVCHD, en vraie haute définition (en anglais Full HD).

J’ai importé les images dans iPhoto pour rétablir la balance des blancs et intervenir avec l’outil « Améliorer » sur quelques unes d’entre elles. J’ai ensuite recadré ces images pour qu’elles prennent 1’920 x 1’080 pixels comme dimensions. J’ai exporté ces photos dans un dossier que j’ai « balancé » dans Dropbox.

La vidéo a été importée à l’aide de Final Cut Pro X qui m’a permis de réaliser une archive de clips présents sur chacune des deux cartes mémoires (rappelez-vous, j’ai utilisé deux appareils photographiques).

Ces archives ont été dupliquées sur un autre disque dur et aussi « balancées » dans Dropbox.

Le « montage » – en fait, il vaudrait mieux dire, assemblage – a été fait avec Final Cut Pro X mais j’aurais aussi pu le faire avec iMovie car il n’y a pas plusieurs pistes vidéo ou d’autres « complications ».

L’exportation de la vidéo a été faite avec Compressor – programme travaillant en sortie de Final Cut Pro X.

Les photographies ont été glissées-déposées dans l’application Toast afin de devenir un diaporama (en fait deux car il y a une limite à 99 photographies par diaporama). Toast avait préalablement été réglé pour produire un Blu-ray.

Au final un Blu-ray assez plaisant même si je suis déçu de la qualité des photographies telles qu’elles apparaissent dans le diaporama créé avec Toast.

Mise à jour (lendemain de l’écriture de ce billet) : comme vous pouvez bien l’imaginer, je ne me suis pas contenté de cette faible qualité. J’ai donc créé un diaporama avec iPhoto que j’ai ensuite exporté sous forme d’un film (en 1’920 x 1’080).

J’ai refait le travail avec Toast, en y plaçant les deux fichiers (le diaporama qui est devenu un film et le film des prestations musicales).

Il a fallu relancer complètement le processus dans Toast : l’encodage et la gravure (les deux fichiers totalisant 48 minutes de vidéo Full HD, vraie haute définition) ont nécessité près de 7 sept heures sur un iMac à processeur Core i5 à 2,66 GHz et 8 GO de RAM. Ça m’a rappelé qu’il fallait encore plus de temps, à l’époque de l’iMac G4 – première machine à être équipée d’un SuperDrive – pour créer un DVD (dont la résolution des images est 5 fois inférieure).

Bonne expérience, bon apprentissage, je suis certain que ce cadeau fera plaisir à son destinataire et à sa famille.

Quelques images :

Bien à vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :