Skip to content
13 août 2016 / michelschweizer

« (I) skip i-95 »

Bonjour,

Vous connaissez ces numéros de téléphone dont la dernière partie est remplacée par des lettres de manière à pouvoir être plus facilement mémorisés? La compagnie de chemin de fer Amtrak aux USA a un tel numéro pour son service de réservation concernant la seule ligne de train dans lequel on emporte sa voiture. Ce numéro signifie « évite l’autoroute 95 ».

Nous sommes « descendus » en Floride en trois jours depuis la régions de Washington D.C. Premier arrêt à New Bern (fondé par un monsieur von Graffenried de Berne et lieu de naissance du Pepsi) en Caroline du Nord, deuxième arrêt au bord de l’autoroute à Walterboro en Caroline du Sud et arrivé en Floride pour rencontrer notre famille à Saint-Augustine. Ensuite, nous sommes « descendus » au nord de Miami (logement dans la famille) et nous avons traversé la Floride pour aller à St-Peterburg (logement dans la famille).

N’ayant pas trop envie de refaire le monotone trajet inverse (Floride vers région de Washington D.C), j’avais fait un peu de recherche préalable et j’avais découvert l’existence de l’Auto Train. J’ai trouvé très intéressant, pas trop cher et une bonne idée de découverte pour les filles (E1 et E2) ainsi que pour leurs géniteurs. J’ai donc réservé en date du 15 juillet un billet pour quatre personnes (dans deux « chambrettes) et une voiture de tourisme. Total: 1’000 dollars. Ça peut paraître cher mais il faut bien voir que nous sommes quatre, que nous avons eu droit à des lits, que le trajet est de 1’300 km (c’est pas le tunnel de la Furka pour passer du Valais à Uri, j’en avais parlé sur ce blog) et le repas du soir/petit-déjeuner est compris. Qui plus est: j’ai pu prendre une douche dans un train!

En images:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons à la gare de Sanford (au nord d’Orlando). On voit les wagons qui vont contenir les voitures de tourisme

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On peut aussi faire transporter sa moto

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre voiture de location – après avoir été filmée pour éviter les contestations pour dégâts – et prise en charge par un employé qui va la ranger dans le train. Nous n’aurons plus accès à notre véhicule jusqu’à l’arrivée du train.

auto_train_4

Des gars tapent à la masse sur les fixations des rails pour en éprouver la solidité ou les remettre en place.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les voitures de tourisme sont rangées dans les wagon, nous avons réservé l’heure du repas du soir (2 ou 3 services selon l’affluence) et on nous a attribué deux chambrettes à l’étage supérieur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Passage d’une voiture à l’autre.

auto_train_7

Matériel un peu désuet il faut bien le dire

auto_train_8

A disposition, pendant tout le trajet et compris dans le prix du billet, dans la voiture: café, thé, chocolat chaud, eau froide et glaçons.

auto_train_9

Après la salade – les passagers qui voyagent dans des sièges n’y ont pas droit – voici le plat principal que j’ai choisi.

auto_train_10

Les filles ont pris des pâtes et des meatballs (boulettes de viande hâchée)

auto_train_11

Madame a pris du poisson

auto_train_12

Dessert de votre serviteur: New York style Cheesecake with chocolate topping.

auto_train_13

Choix de E2: glace vanille

auto_train_14

Choix de E1: glace vanille avec sauce chocolat

auto_train_15

Choix de Madame: le même gâteau que votre serviteur mais avec coulis de fraises.

auto_train_16

Avant de monter dans le train, on reçoit un numéro pour sa voiture et des bons pour le repas ainsi que l’indication de son siège ou de sa chambrette (et le numéro de la voiture car c’est un très long train, en fait le plus long train de passagers du monde mais c’est un peu triché car il y a les wagons transportant les voitures de tourisme).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A. et E2 finissent le repas du soir

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une bonne idée que j’ai trouvée sur un blog: emporter son GPS et le mettre en mode piéton afin qu’il n’essaie pas de rester sur la route.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ses voitures « sleeper » sont très longues et très hautes

auto_train_20

Les passagers voyageant dans des sièges ne sont pas autorisés à se mêler à l’aristocratie des voitures-lits.

auto_train_21

E2 et moi sommes allés voir les voitures pour les passagers voyageant dans un siège. Presque personne!

auto_train_22auto_train_23auto_train_24

Très apprécié de l’essentiel des voyageurs …

auto_train_25

Ici, nous sommes allés « guigner » une sorte de « boudoir » (lounge) où les dames voyageant dans des sièges peuvent venir se refaire une beauté.

auto_train_26

E2 fait semblant de se refaire une beauté.

auto_train_27

Dans la chambrette, les lits ont été préparés par le « conductor » (une dame pour notre voiture)

auto_train_28

Prêts pour une bonne nuit de sommeil! (c’est ce que nous espérions …)

auto_train_30

Cette manie de mettre deux oreillers par personne!

auto_train_31

Depuis le couloir, j’ai photographié le lit du haut et celui du haut. On voit le GPS fixé à la vitre.

auto_train_32

Si vous avez envie de quelque chose, c’est disponible pendant tout le voyage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Partis à l’heure, nous sommes arrivé à l’heure 1’300 km plus loin et 17 heures et 30 minutes plus tard.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A l’arrivée, le train est séparé en plusieurs morceaux pour faciliter la sortie des voitures de tourisme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des employés vont chercher les voitures. Une personne annonce le numéro de deux manières différentes. Pour nous, c’était two ninety-four ou two nine four.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Deux étages aussi pour les voitures de tourisme

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ça se prépare!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une personne nous amène notre voiture de location

Si le sujet vous intéresse, vous trouverez sur Internet des vidéos vous présentant l’Auto Train (et spécialement les différents types de compartiments lits). Amtrak a traduit sont site en français (j’imagine pour les Canadiens francophones):

https://francais.amtrak.com/auto-train

Deux remarques:

Le train ne s’arrête qu’une fois, dans la nuit (à Florence, en Caroline du Sud) pour changer de mécaniciens, vider les poubelles et faire les pleins (diesel pour les locomotives).

Ça secoue très fort (par rapport à des trains suisses). Nous avons eu de la peine à dormir. Mon épouse et moi avons eu l’impression que le train prenait plusieurs fois des raccourcis en quittant les rails pour traverser un champ ou un pierrier. Ce n’était une (forte) impression: nous sommes arrivés en parfaite santé mais sans avoir passé une excellente nuit de repos.

Bien à vous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :