Skip to content
27 février 2018 / michelschweizer

Engagez-vous!

Bonjour,

L’autre jour, je me promenais (marche rapide) un peu après une longue journée de travail et, afin de faire baisser les pulsations avant d’arriver à la maison, je fis un détour par la gare afin de voir si je pouvais mettre la main sur un journal gratuit appelé « 20 Minutes ». Les gares, je l’ai compris déjà enfant, sont des sortes de Cours des Miracles. Je me rappelle de mon étonnement lorsque je débarquais lors d’un voyage de gymnase à la gare de Vienne (celle de l’Ouest, sans aucun doute): quelle faune!

La gare de Gland ne fait pas exception et on y trouve des gens très différents les uns des autres ce qui fait tout le charme de l’Humanité.

Bref, je me trouve nez-à-nez avec une publicité s’étalant sur trois largeurs d’affiche standard. De quoi s’agit-il? D’une voiture? D’une assurance? D’un fromage? D’un petit crédit?

Oh non! Rien de tout ça! Il s’agit d’une publicité de notre établissement de formation des maîtres: la Haute Ecole Pédagogique de Lausanne (HEPL).

Voici:

HEPL_gare_de_Gland.jpg

« J’apprends à enseigner. C’est le métier que j’aime » nous dit Pauline, 19 ans.

Je me rappelle avoir vu en Suisse-Allemande de la publicité pour des Hautes Ecoles Spécialisées. Ça m’avait semblait curieux dans le sens où ce ne sont pas les jeunes qui veulent faire des études qui manquent. Je me suis dit après qu’il y avait sans doute une concurrence entre ces écoles.

Je crois aussi me rappeler que M. Philippe Perrenoud assez en vogue pendant des années dans les milieux francophones de formateurs de maîtres affirmait. Il écrivait – je me trompe sans doute – que l’enseignement n’est pas un métier mais bien une profession. Ou peut-être qu’il fallait tendre vers la professionnalisation du métier d’enseignant.

Bref, c’est drôle de voir qu’il faut faire – le faut-il vraiment? –  de la publicité pour les études menant à un diplôme d’enseignement. Si j’en crois les commentaires acerbes que je lis sur les forums à propos de tels ou tels événements défrayant la chronique (par exemple, la caisse de pensions des employés de la fonction publique du canton), les enseignants sont tout le temps en vacances, quand ils ne le sont pas ils sont en congé maladie ou en grève, sont méchants, aigris et incompétents et, cerise sur le gâteau, sont tous de gauche!

Alors, alors, avec tous ces avantages, pourquoi faut-il dépenser (investir) de l’argent pour de la réclame? Il devrait y avoir une file devant le bureau des admissions!

Bien à vous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :