Aller au contenu principal
6 juillet 2018 / michelschweizer

Bescherelle à la poubelle!

Bonjour,

L’autre jour, j’ai vu ça:

Bescherelle_poubelle.jpg

Bescherelle, ça rime avec poubelle!

A part la photographie que j’ai prise, je me suis mis à penser un peu à l’orthographe dont on sait bien qu’elle est un sujet inépuisable sur lequel tout le monde – même moi ! – a son avis qui est forcément péremptoire ne serait-ce que par le fait que la plupart des personnes ont passé au moins un journée à l’école.

Je lis assez volontiers – je ne sais pas si c’est une bonne chose car j’ai l’impression que ça me fait plus de mal que de bien –  les commentaires sur les différents forums que je pratique.

Force est de constater que l’orthographe y est malmenée!

Avant l’Internet, ces gens qui écrivent en faisant des erreurs – j’en suis – n’avaient simplement aucun espace pour publier leur avis et être lu. C’est aussi simple que cela: ce qui était imprimé avait été écrit par des gens maîtrisant la langue et corrigé par des personnes dont c’était le métier. Une immense partie (près de 100 %) de la population n’avait simplement aucun moyen d’être lu par d’autres personnes si ce n’est les destinataires de leurs lettres ou de leurs cartes postales! Etait-ce mieux ainsi? Chacun a son avis!

D’un autre côté, mon père qui avait été scolarisé en Allemagne pendant la Seconde Guerre Mondiale (je ne suis pas en train de tresser une couronne de laurier au système éducatif du IIIe Reich) et qui avait appris le français par lui-même une fois arrivé de Suisse alémannique écrivait presque sans erreur alors …

On en reparlera encore longtemps de tout ça et il s’écrira encore beaucoup de doctes études et autres commentaires sur le sujet. Inépuisable, je vous dis, un vrai marronnier revenant aussi sûrement que les saisons (euh, là ça va sans doute devenir moins régulier).

Allez, je vous laisse.

PS. Je me sens particulèrement autorisé à m’exprimer au sujet de l’orthographe car souffrant (ayant souffert) de troubles dysmachins (en première année de collège, mes cinq premières notes de dictée ont été des 1, sur une échelle allant jusqu’à dix pour l’excellence). Aujourd’hui, je pense que des dictées (sans préparation et sans outil de référence) de ce niveau de difficulté sont simplement interdites à cet âge (et pour le reste sans doute de la scolarité obligatoire). Je peux vous dire que j’ai souffert mais j’ai survécu (en tant que personne osant m’exprimer par écrit). J’imagine que ça n’a pas été le cas pour tout le monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :