Aller au contenu principal
11 mai 2019 / michelschweizer

La gare et les bijoux de Pforzheim

Bonjour,

Grâce à la carte « KONUS » (remise aux clients par les hôteliers), on peut voyager sans autre billet sur tous les transports public de la Forêt-Noire. Evidemment, AEEM n’allait pas laisser passer une telle opportunité d’apprendre et de voir quelque chose. Nous avons donc pris le petit train dont le terminus est le centre de Bad Wildbad (et non pas la grande gare presque désaffectée qui se trouve 600 ou 700 mètres plus bas sur la ligne) pour nous rendre à Pfzorheim. Nous y avons passé quelques heures dont une partie consacrée au shopping.

Deux semaines plus tard, E1 (la fille aînée) me montre un texte qu’elle lit au gymnase. Il s’agit d’un poème de Blaise Cendrars dans lequel il est questions de Pforzheim: https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Prose_du_Transsibérien_et_de_la_petite_Jehanne_de_France

Quel hasard ou quel signe des dieux! Son enseignant peut-il se douter que pour une de ses gymnasiennes, ce nom de Pforzheim n’est pas qu’un nom de ville mais un souvenir d’un joli moment en famille?

De Blaise Cendrars, je ne connais que L’Or. A Pforzheim, j’ai acheté un porte-monnaie pour y conserver mon or.

Bien à vous!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :