Aller au contenu principal
10 février 2020 / michelschweizer

« Besançon, une dérive à la marseillaise »

Bonjour,

Besançon? J’y suis allé deux fois et je l’ai traversée (la ville) deux fois en allant et en revenant en autocar lors de notre voyage chez Mickey et compagnie près de Paris.

La première fois que j’ai mis les pieds dans cette ville, c’était avec mes parents. Pour nous, c’était un peu le bout du monde. Je ne me rappelle de rien.

La deuxième fois – je m’en rappelle mieux – c’était avec une chère amie qui m’accompagnait un jour pour une sortie. Je me rappelle avoir visité avec elle le musée de la déportation et de la résistance dans la citadelle. Ensuite, nous avions mangé dans un restaurant dont une des salles était une ancienne cave voutée. Contrairement à une chanson des Inconnus (se moquant gentiment d’Indochine), Isabelle n’avait pas les yeux bleus mais j’aurai aimé y voir plus que de la camaraderie.

Que lisais-je l’autre jour sur le site du journal Le Parisien? Besançon – au moins un quartier – connaît de graves problèmes de trafic de drogues. Les questions de territoires et de marché se règlent par la violence et à coup de Kalach’.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/trafic-de-drogue-besancon-une-derive-a-la-marseillaise-30-01-2020-8248047.php

Dans mon souvenir, Besançon était d’un calme absolu. Comme le disait un agent des forces de l’ordre dans un film: « Ici, c’est calme. Je dirais même qu’on s’y em…de mais on me paie pour que ça reste ainsi ».

C’est fini, le calme! La tempête se lève!

Bien à vous!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :