Skip to content
21 juin 2018 / michelschweizer

iMac à moitié gratuit!

Bonjour,

Début mars 2018, je me suis équipé d’un iMac 5k (en remplacement d’un 27 pouces datant de 2009). Je me suis lancé le défi de ne pas payer cet iMac. Comment puis-je faire ça sans entrer dans l’illégalité?

C’est simple! J’achète simplement des produits alimentaires bradés à 50 %. Je suis assez entraîné à cette activité et je me permets de dire que j’y excelle. Certains gérants de COOP doivent me surnommer « Mr 50 % ». J’assume. Pourquoi payer quelque chose le « gros » prix alors qu’un simple auto-collant apposé 3 minutes plus tard par le personnel du magasin fait que je peux économiser la moitié du prix? La seule objection que je vois à ma manière de faire est morale: avec mon traitement d’enseignant, je n’ai pas besoin de m’amuser à ça pour nourrir ma famille et moi-même et en achetant ces marchandises bradées, j’en prive d’autres personnes qui en ont sans doute bien plus besoin que moi.

Bon, je me suis donné 8 mois pour économiser – ne pas dépenser – 2’662 francs. C’est le prix de cet iMac (27 pouces, 8 GO de RAM, processeur i7, carte graphique 580 et SSD de 512 GO). J’ai le plaisir et la fierté de vous annoncer qu’au 13 juin, j’ai dépassé le 50 % d’économisé. Je suis donc dans les temps et je conserve espoir de pouvoir atteindre mon objectifs dans le temps que je me suis imparti.

Bien à vous!

Publicités
20 juin 2018 / michelschweizer

Bons d’achat bons à jeter

Bonjour,

L’autre jour, j’ai lu un article qui disait que des clients d’une chaîne de magasins de vêtements en faillite n’arrivaient pas à récupérer l’argent de bons d’achats qu’ils avaient reçus.

Pour AEEM, c’est clair! Le francs est la monnaie légale de ce pays et nous ne voulons pas de bons d’achats. Même point de vue pour les monnaies locales ou liées à un événement.

La Fédération Romande des Consommateurs explique comment il faut faire, dans le cas d’une faillite, pour être éventuellement remboursé un jour. Qui va se lancer dans une telle procédure pour un bon de 20, 50 ou 100 francs? Temps et argent perdus! Francs suisses bien, bons d’achat pas bien!

Bien à vous!

19 juin 2018 / michelschweizer

Et si tu osais aller voir un peu autre chose?

Bonjour,

L’autre jour, je discutais avec un collègue qui me parlait de gymnasiens qui viennent faire un stage dans l’école de la scolarité obligatoire où ils ont passé pour certains onze années. Ces stages ne devraient-ils pas être l’occasion de découvrir une autre lieu, un autre établissement et d’autres personnes?

Selon mon point de vue – qui est forcément le bon vu que c’est le mien – je pense que c’est de la surprotection et un moyen de rester encore un peu dans la ouate.

Allez courage, allez ailleurs, voyez autre chose, prenez un peu le train ou le bus, ne refaites pas les trajets de votre enfance, osez de nouveaux chemins!

Ah oui! Le plus valorisant, c’est sans doute de pouvoir traîner en salle des maîtres de plein droit!

Bien à vous!

18 juin 2018 / michelschweizer

Chevaizère

Bonjour,

Ah, j’adore quand je prends un appel en provenance d’un « call center » d’Afrique du Nord (ou d’ici, d’ailleurs) et qu’on écorche mon nom. Bon, OK, je ne sais pas prononcer tous les noms. Je suis un peu comme l’inspecteur Bodmer dans le film « Les faiseurs de Suisses ».

L’autre jour, je programme l’enregistrement de quelques émissions de télévision quand je vois un documentaire sur le secret bancaire. A qui doit-on ce travail? A un certain Werner Schweizer. Tiens, c’est le troisième! Le premier, c’est feu mon père. Le deuxième, c’est feu un bijoutier de ma ville.

D’une manière amusante, mon nom de famille est écrit juste une fois et écrit faux une fois.

Schweizer, pas si compliqué.png

Bien à vous!

17 juin 2018 / michelschweizer

Retrouvailles

Bonjour,

L’autre jour – ça fait partie de mes nombreuses attributions – j’étais dans une classe pour vérifier du matériel informatique. Tout à coup, mes beaux yeux bleus m’ont donné l’impression de me jouer des tours. Ne voyais-je pas, en effet, un point d’accès sans fil que j’avais beaucoup cherché voici quelques mois et que nous avions fini par considérer comme volé?

La borne Aerohive était là, sur le pupitre de l’enseignant. Je l’ai serrée sur mon cœur et j’ai laissé échappé une larme provoquée par le plaisir de se revoir mais aussi par la colère – vite dissipée – d’avoir cherché cet objet, d’avoir interrogé les gens et d’avoir dû négocier le rachat d’un produit de remplacement. Au bas mot, pas loin de dix heures (eh oui, ça prend du temps).

Si vous construisez un bâtiment faites en sorte que ces points d’accès sans fil soient dissimulés ou, pour le moins, solidement fixés au mur.

Bien à vous!

16 juin 2018 / michelschweizer

Un de mes tours préférés

Bonjour,

Idéalement, il me faudrait disposer de l’argent et du temps nécessaire pour aller faire du vélo où et quand je veux. Ce n’est pas encore à l’ordre du jour (et, pour le volet argent, ça ne le sera pas à moins d’un gros gain à une loterie). D’un autre côté, je n’ai pas envie non plus de faire 50 kilomètres en voiture pour faire 30 ou 40 kilomètres de vélo.

Je tourne donc un peu autour de chez AEEM et je dois dire qu’il y a de quoi faire. Si j’habitais au milieu d’une vaste plaine, j’aurais moins de possibilités. Il faut dire que le lac nous « bouffe » une partie de l’espace (à moins de faire du pédalo) mais comme nous l’aimons beaucoup nous ne souhaitons pas qu’il soit vidé …

Parmi les tours que je fais volontiers, il y a celui-ci:

Tour_velo.jpg

La plus jolie partie, c’est quand je descends en direction de Céligny après avoir passé sur un pont de l’autoroute. Je traverse un petit hameau puis une belle forêt et hop, c’est le canton de Genève.

Combien de temps pourrais-je encore faire ce tour?

Bien à vous!

15 juin 2018 / michelschweizer

Stop limaces!

Bonjour,

L’autre jour, A. (mon épouse) a planté une courge (ou des courges, nous verrons). Après avoir commencé dans un pot, elle a déplacé la plante pour la mettre en pleine terre. Le problème, c’est que les limaces s’en sont rendues compte …

A. (toujours mon épouse) a donc réfléchi à une solution plus pratique que la chasse aux limaces (qui est une activité sans aucun doute passionnante mais qui prend du temps que nous ne voulons pas y consacrer).

Elle a acheté un rouleau de 8 mètres (4 mètres d’utilisés, le reste nous servira pour d’autres plantations) d’une feuille de plastique assez épais et pré-entaillé pour pouvoir facilement le replier afin de former une barrière infranchissable aux limaces (nous l’espérons).

Après avoir fait quelques essais, nous sommes arrivés à ça:

Stop_limaces.jpg

Ah, quel plaisir que travailler la terre!

Bien à vous!