Skip to content
23 janvier 2018 / michelschweizer

Enseignement des langues et Touch Bar

Bonjour,

En principe, j’utilise mon iPhone et un haut-parleur BlueTooth quand je dois faire écouter des fichiers audio à mes élèves.

On peut aussi le faire sur un Mac.

Capture d'écran 2018-01-08 14.22.48.png

Ici, dessus, le fichier .mp3 est ouvert avec « Lecture QuickTime »

Capture d'écran 2018-01-08 14.23.19.png

Là, le fichier est exploité au travers de la fonctionnalité « QuickLook » (il faudrait dire QuickHear).

Dans les deux cas, la Touch Bar affiche un « résumé » du fichier audio sous la forme de lignes représentant le son. Pas de son, pas de ligne. Il est donc très facile de trouver une réplique dans un dialogue ou d’éviter le début du fichier (on y donne des informations qui peuvent ne pas être pertinentes, spécialement si vous l’avez déjà fait entendre).

Capture d'écran 2018-01-08 14.22.51.png

On n’y voit rien! J’agrandis, pas de problème.

Capture d'écran 2018-01-08 14.25.16.png

C’est juste génial pour trouver le bon moment dans un tel fichier, par exemple quand on entend l’avant-dernière réplique dans un dialogue.

Bien à vous!

Publicités
22 janvier 2018 / michelschweizer

Nulle part au milieu du lieu de vie de personnes

Bonjour,

L’autre jour, en me rendant à Kempten (sud de l’Allemagne), j’ai préféré à un moment donné suivre les panneaux routiers plutôt que les instructions de notre GPS de marque TomTom.

Nous – AEEM – nous sommes retrouvés sur une route moins importante mais un peu plus directe entre les rives du lac de Constance et la charmante ville de Cambodunum (OK, c’est Kempten).

A un moment donné, nous avons vu un écriteau indiquant la ligne de partage des eaux entre la mer du Nord et la mer Noire. Là, nous étions un peu au milieu de nulle part (de notre point de vue). Pourtant, ce nulle part était le lieu de vie de personnes habitants les environs. Ah, apprendre à se décentrer!

Entre_Bodensee_et_Kempten.jpg

Entre le Bodensee et Kempten

Sortir des chemins battus, aller là où le vent nous mène, chercher l’inconnu. Tout ce que je ne fais pas! Par contre, j’aime bien voir ce qu’il y a à côté de l’autoroute.

Bien à vous!

21 janvier 2018 / michelschweizer

Menus en ligne

Bonjour,

Ah, on vit une époque formidable! L’autre jour, je me suis dit que j’allais sortir manger l’assiette du jour dans un restaurant des environs. Oui, mais comment savoir ce qu’il y a comme plat du jour?

Internet vient à mon aide!

J’ai parcouru les sites de 4 ou 5 restaurants des environs. Sur chacun – sauf un – il y a avait un gros bouton « Menu du jour ». Pratique, je dirais même simple et efficace.

Au final, j’ai renoncé. Oh, ce n’était pas que ces menus n’aient pas été à mon goût mais, simplement, j’ai préféré être un moment calme à la maison.

J’en ai profité pour sortir mon arme secrète de survie: la boîte de raviolis.

Merci aux restaurateurs qui prennent le temps de mettre à jour leur site internet afin de renseigner les clients éventuels. J’apprécie!

Bien à vous!

20 janvier 2018 / michelschweizer

iCloud drive et mycloud.ch

Bonjour,

L’autre jour, je me suis dit que j’allais exporter quelques photographies de l’app « Photos » (et donc d’iCloud) afin d’en avoir une copie dans le service mycloud.ch de Swisscom.

J’ai ouvert, sur mon MacBook Pro, l’application « Photos » et j’ai sélectionné les photographies que je voulais sauvegarder.  J’ai choisi de les exporter au format original (sur mon ordinateur, j’en ai une version réduite afin d’économiser la place). J’ai créé un dossier « 2017.12,28 Gimel » et j’ai choisi d’y places les fichiers (photographies et vidéos). Une fois les fichiers arrivés dans le dossier, comme mon Mac est réglé pour que le contenu des dossiers « Bureau » et « Documents » soient stockés dans iCloud, le dossier est automatiquement monté dans le nuage d’Apple.

Sur mycloud.ch, j’ai créé un dossier – on ne peut pas glisser-déposer des dossiers – intitulé 2017.12.28 Gimel et j’y ai glissé-déposé les fichiers depuis le Bureau de mon Mac.

Bien à vous!

19 janvier 2018 / michelschweizer

Testez-vous (merci Agnosys)

Bonjour,

A une époque, je suivais assez régulièrement ce que proposait l’entreprise Agnosys. Il y a avait – entre autres choses – des podcasts sur l’administration des produits Apple. Je m’étais presque décidé à suivre une de ces semaines de formations d’admin. J’ai renoncé: impossible à financer.

L’autre jour, pris de nostalgie (une chose terrible que vous ne pouvez connaître jeunes gens), je suis allé aux nouvelles. J’ai l’impression que la voilure a été un peu réduite.

J’ai trouvé des test en ligne (bon, ça date un peu). Je vous les recommande:

https://www.agnosys.com/quizzes/

Sans aucune préparation et en faisant vite, voici mes résultats:

Capture d'écran 2018-01-19 17.12.57

Capture d'écran 2018-01-19 17.12.47.png

Bien à vous!

PS. Qu’est-ce que le Cervin vient faire là-dedans? La société à une succursale à Genève. Mettet alors une photographie du Salève.

19 janvier 2018 / michelschweizer

Panoramas au format HEIC

Bonjour,

Oui, je sais: c’est mal de laisser ses images être compressées car il n’y a que le RAW pour garder la totalité des informations saisies par le capteur.

Ceci dit, ça ne m’intéresse pas plus que ça, le RAW. Je me satisfais donc du format compressé, le fameux JPEG. Depuis quelques semaines et l’arrivée d’iOS 11, mon iPhone est capable d’enregistrer les images fixes dans ce nouveau format (HEIC). Il permet de gagner entre la moitié et un tiers pour la taille du fichier. Pour les panoramas, pas exemple, ça permet d’économiser pas mal de place.

Panorama_JPG.png

Panoramas_HEIC.png

Il aurait fallu, pour pouvoir vraiment comparer, photographier deux fois exactement le même paysage (et le même jour, à la même heure). Ici, ce n’est pas le cas mais j’ai observé une réduction significative de taille des fichiers sur les photographies que je prends avec mon iPhone 7 depuis le passage à iOS 11.

Bien à vous!

18 janvier 2018 / michelschweizer

Moment de bonheur sur les sentiers de la gloire

Bonjour,

L’autre jour, un samedi matin, alors que E2 (ma fille aînée) était chez une copine, j’ai demandé, après être rentré du garage où j’avais pris rendez-vous à huit heures pour changer les roues de la voiture (OK, il fait 22 degrés au moment où j’écris ces mots mais ça ne va pas durer), à E1 (ma fille aînée) si elle souhaitait m’accompagner pour aller chercher mon épouse (qui est aussi sa mère, nous sommes des gens simples) à la sortie de son cours d’aqua gym. Elle accepta ce qui me fit plaisir.

En voiture, nous parlions de choses et d’autres et je lui demandais ce qu’elle faisait actuellement en histoire à l’école. Elle me dit que le sujet était la Première Guerre Mondiale. Elle me parla de l’assassinat du Grand-Duc François-Ferdinand à Sarajevo (décemment, c’est seulement à l’époque du Maréchal Tito que les choses se passèrent correctement là-bas) et nous arrivâmes sur le déroulement de la guerre, pour sa partie en Europe occidentale, précisément sur le front allant de la mer du Nord à la frontière suisse. En parlant des soldats dans les tranchées, il me vint tout de suite à l’esprit de lui proposer de visionner une partie du film « Les sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick, spécifiquement la scène où le colonel Dax (interprété par Kirk Douglas) marche dans la tranchée, passant en revue ses soldats, avant de monter à l’assaut, sifflet à la bouche, pour entraîner les troupes (petit rappel: deux types de chefs et pas seulement à l’armée, celui qui dit « En avant » et celui qui dit « Suivez-moi »). Elle accepta.

Nous parlâmes aussi du film « La grande illusion » avec Erich von Stroheim et Jean Gabin ainsi que du livre « Orages d’acier » d’Ernst Jünger (qui fut la dernière personne vivante à avoir reçu – bien des années auparavant –  la médaille « Pour le Mérite »).

Arrivé à la maison, après avoir récupéré Madame Mère, j’ai allumé le Drobo FS et j’ai pu montrer la séquence dont il est question plus haut à E1.

C’est ça, être père!

Bien à vous!