Skip to content
22 septembre 2017 / michelschweizer

Disque dur OLED de 55 pouces

Bonjour,

Ah, le progrès progresse sans cesse ce qui fait qu’on voit arriver des produits, pardon, des solutions techniques propres à améliorer nos vies.

L’autre jour alors que je parcourais d’un œil las et rougi par les écrans les sites de quelques revendeurs en machins en –ique, j’ai eu le plaisir de découvrir un produit hybride combinant quelques technologies alors séparées.

Disque_OLED_55_pouces.png

Il me le faut!

Bienvenue!

Publicités
21 septembre 2017 / michelschweizer

Spectacle du cirque Knie 2017

Bonjour,

Qu’est-ce qu’on a, aujourd’hui, pour 20 francs? Beaucoup de choses. A mon avis, une des meilleures manières d’investir 20 francs est de s’offrir une place pour une représentation du cirque Knie. AEEM l’a fait quelques fois ces dernières années. Nous n’étions pas retournés au Knie depuis 2015, je crois. En 2016, nous avons assisté à Washington D.C. à une représentation du spectacle Kurios du Cirque du Soleil. C’est peu dire que nous n’avons pas accroché à ce type de cirque. En plus de ça, il devait faire – nous sommes au Etats-Unis et la climatisation ne se conçoit qu’à fond, je sais ça depuis que j’ai lu adolescent dans Rock’n’Folk une interview des Ramones qui disait que Phil Spector faisait régner un froid de canard dans le studio – 16 degrés sous le chapiteau (et 40° en dehors).

Donc, retour chez Knie en 2017. Un peu sur un coup de tête. E1 (la fille aînée) ayant bénéficié – comme on dit aussi en cyclisme – d’un bon de sortie pour samedi de la part de ses géniteurs, il nous a semblé juste de proposer quelque chose à E2 (la cadette). Elle apprécia l’excellent idée de ses parents. Je suis donc allé acheter sur le web le matin à 11h30 les billets pour la représentation du même jour à 15h00. 20 francs pas personne, c’est donné!

Déplacement en train (demi-tarif pour Mère et Père, carte junior pour E2). Nous voici à Nyon. Nous sommes un peu en avance – c’est mon habitude – et nous avons donc du temps pour regarder un peu autour de nous. Ensuite, nous allons prendre nos places de pauvres mais qui offrent le méritent de ne pas être trop prêt des dangers de la piste. OK, on ne risque plus de se prendre un tigre, un rhinocéros ou un éléphant en plein visage mais je n’aimerais pas qu’un cheval ou un chameau se torde la cheville (s’ils en ont) et vienne percuter quelqu’un au premier rang. D’ailleurs, ce jour-là, il y avait quelques mémés (pardon, je voulais écrire des anciennes, des seniors, des expérimentées de la vie et j’en passe comme manière de nommer les gens) en chaise roulante tout au bord de la piste.

Magnifique spectacle. Un vrai orchestre composé de vrais musiciens. Des garçons de piste et plein d’autres collaborateurs (200 personnes chez Knie mais pas tous en tournée avec le cirque) qui font que le spectacle a un coût de production élevé.

Et ils arrivent tout de même à proposer un bon nombre (voir le site internet knie.ch ou ticketcorner.ch pour avoir un plan du chapiteau avec les différents types de places) de billets à 20 francs.

Je me rappelle avoir visité – j’étais alors gymnasien – l’opéra de Vienne et on nous avait dit que même si les places étaient très chères il y avait quelques places debout à très bas prix pour les étudiants.

Une autre chose fantastique: on ne filme pas et on ne photographie pas le spectacle. C’est bon pour Knie (leurs employés font respecter cette interdiction sour le chapiteau) et c’est bon pour les spectateurs, pas de gogos avec leur téléphone portable en train de filmer la totalité du spectacle d’une main tremblante pour avoir au final des images médiocres qu’ils ne regarderont jamais (et il n’auront pas vu le spectacle …). Eteignez-votre portable, allumez votre cœur et profitez de ce que les artistes vous proposent.

Tiens, c’est marrant, je me souvient maintenant avoir écrit à peu de choses près le même article voici des années.

Je vous encourage à aller au cirque.

Bien à vous!

20 septembre 2017 / michelschweizer

Maigret à la déchetterie

Bonjour,

L’autre jour, j’accompagnais A. (mon épouse) à la déchetterie de notre ville. Arrivés là-bas, dans un souci d’efficacité, nous nous séparons. Elle s’occupe – mais c n’est pas un règle – du plastique, je vais jeter le vieux papier.

Arrivé avec mon carton de vieux papiers près du container, je baisse mon regard afin de bien placer mon pied droit sur la première marche de l’escalier en tôle qui permet d’arriver à la bonne hauteur. Que vois-je de mes beaux yeux bleus? Une aimable personne, plutôt que balancer dans la benne des livres, a pris soin de les laisser à disposition des gens dans une caissette.

Ah, j’adore!

Il s’agissait – j’ai jeté un rapide coup d’œil – de prose due à Simenon. Des Maigrets!

Maigret.jpg

Je me suis pris à rêver d’un ouvrage qui n’aurait jamais été publié ou que le Maître aurait dicté de là-haut à un plumitif qui, comme dans une transe, aurait écrit sous sa dictée.

Maigret à la déchetterie

Ce matin-là, il pleuvait. Maigret avait quitté à regardé la chaleur de son domicile et l’agréable compagnie de Mme Maigret. Comme tous les jours, depuis très longtemps, il avait cheminé de chez lui jusqu’au 36, quai des Orfèvres. A l’entrée, le gardien de la paix en faction l’avait salué et lui avait souhaite une bonne journée. Arrivé à son bureau, il avait – comme chaque jour – trouvé le rapport qui résumait dans un style besogneux ce qui s’était passé pendant la nuit en ville. Sans distraction mais aussi sans trop d’attention,  Maigret parcourut la feuille – il  avait, voici des années, demandé à ce que ça tienne sur une page – quand il lut qu’un corps avait été trouvé dans la benne à papier d’une déchetterie. Il avait bien fait de ne pas enlever son manteau. En fait, il n’enlevait jamais son manteau avant d’avoir lu le rapport de la nuit. Ça lui avait déjà évité des dizaines de fois d’avoir à remettre immédiatement son vêtement.

Euh, à l’époque de Maigret on ne recyclait pas le papier (ni quoi que ce soit d’autre à part peut-être les bouteilles de verre pour le lait). Le mot déchetterie n’avait pas été inventé.

Bien à vous!

19 septembre 2017 / michelschweizer

Il regardait passer les voitures et encourageait les cyclistes

Bonjour,

Quel âge pouvait-il avoir cet homme qui regardait passer les voitures? Difficile à dire! En y réfléchissant un peu, une fois rentré à la maison, je me suis rendu compte qu’il avait à peu près mon âge mais qu’il en faisait dix ou quinze de plus.

La cigarette et le pinard, c’est pas ce qu’il y a de mieux pour conserver un teint de bébé.

Il était donc au bord de la route et regardait passer les voitures et encourageait les cyclistes. En tous les cas, il m’encouragea moi. Sauf la forme d’un « Vas-y, tu vas gagner! ». Je ne me suis pas formalisé. J’ai une grande capacité à pardonner. Il ne voulait sans doute rien d’autre que paraître drôle. Ah, la dichotomie entre ce qu’on veut dire et ce que les gens comprennent! J’en sais quelque chose.

J’étais donc rentré à la maison et j’ai repensé à ce monsieur. En quoi nos vies furent-elles (sont-elles) différentes? Qu’est-ce qui fait qu’il est ce qu’il est et que je suis ce que je suis? Je sais au moins deux choses:

  1. Je n’ai jamais fumé. Prenons un prix moyen de 6 francs pour le paquet de 20 cigarettes. Si j’avais commencé à fumer à 20 ans, j’aurais, à raison, d’un paquet par jour, dépensé 6 x 365 x 33 soit 72’270 francs.
  2. Question gros rouge, à raison de 5 francs le litre (allez, on dit un litre par jour), nous avons 5 x 365 * 33 soit 60’225 francs

J’additionne les deux nombres et j’obtiens: 132’495 francs. C’est énorme, bien plus qu’une année de salaire et tout ça pour se ficher en l’air la santé. Si on consomme ce gros rouge au restaurant (M’zelle, vous remettez un dl de giron, ziouplait!), ça coûte encore plus cher.

Vivez sainement, vous vous ennuierez peut-être mais vous devriez vivre plus longtemps (en continuant peut-être de vous ennuyer).

C’était un message de la ligue pour la promotion de la prévention chez les sujets de tous les âges.

Bien à vous!

Vin_de_Gland.jpg

Goûté avec modération lors d’un apéritif offert par la ville

 

18 septembre 2017 / michelschweizer

Feuguelé

Bonjour,

C’est avec le plus grand regret que j’ai appris la disparition de la chaîne de magasins de vêtements Vögele.

Trois anecdotes:

Enfant puis adolescent, j’accompagnais mes parents chez Feuguelé à la rue du Petit-Chêne à Lausanne. C’était – avec la Migros – notre magasin de vêtements. Ce n’était pas cher, très portable et de bonne qualité.

Wittlich, Rhénanie-Palatinat, Allemagne. Lors du premier voyage d’AEEM en ces terres, qu’elle ne fut pas notre surprise de trouver un magasin Vögele dans cette jolie petite ville de province (à Trèves, OK mais à Wittlich). Nous n’avons jamais trouvé grand monde dans ce magasin.

Je dois avoir une dizaine de chemises à manches longues Vögele que j’ai achetées au fil des années à 9,90 francs la pièce lors de soldes.

Encore une part de mon enfance, de ma jeunesse et de mon pays qui disparaît.

Dans « Le Temps », il y avait un article sur cette marque. Un consultant dans le domaine des magasins de vêtements dit, je cite de mémoire, c’est un vieux magasin pour les vieux.

Bien à vous!

17 septembre 2017 / michelschweizer

Clavier sale

Bonjour,

L’autre soir, je regardais la télévision suisse-romande quand j’ai vu, dans un reportage,  un monsieur qui utilisait un Mac. Ça m’a plus ou moins sorti du sommeil dans lequel les effets conjugués du repas du soir et de l’ennui avaient commencé à me plonger.

Ensuite, j’ai vu le clavier. J’aurais préféré dormir.

Clavier_sale.png

Bien à vous!

16 septembre 2017 / michelschweizer

Course colorée à Lausanne-Vidy

Bonjour,

Au mois de juin, je crois, E1 (ma fille aînée) est venue me casser les pieds, euh me parler d’une opportunité fantastique, un truc à faire une fois dans sa vie (je ne doute pas qu’elle revienne à la charge l’année prochaine): la course colorée.

De quoi s’agit-il? On court – comme on peu – pendant 5 kilomètres et on se fait balancer de la poudre colorée (garantie non toxique et non polluante) sur la tête de sorte qu’on est tout … coloré.

J’ai trouvé l’idée … géniale et j’ai accepté d’investir 31 ou 32 francs dans cette histoire.

Dimanche 27 août, AEEM s’est rendu à Lausanne-Vidy (en descendant du train à Renens puis bus) pour le grand événement. Nous avons marché quelques centaines de mètres et nous sommes arrivés près des Pyramides (vestiges non pas de l’Egypte ancienne mais de l’Expo 64 qui, pour certains, doit sembler aussi ancienne).

Euh, comment dire? Je ne peux pas écrire que j’ai été immédiatement séduit par ce que j’ai vu. Cet attroupement de jeunes et de beaucoup qui pensent l’être resté m’a semblé assez ridicule (petites jupettes colorées et déguisement de licornes). Bon, après un moment je m’y suis fait et j’ai même fini par trouver sympathique car il n’y avait aucune mauvaise humeur (même pas la mienne, d’ailleurs). Pas de tension, pas de gens alcoolisés, tout le monde était beau (enfin, presque) et gentil (enfin, presque).

Les participants se sont donc jetés au visage de la poudre colorée garantie dégrable et non polluante. Il y a eu au moins – pour ce que j’en ai vu mais nous sommes arrivés seulement à 09h40) – une dizaine de départs successifs afin de répartir les gens.

Ce que j’ai aimé (et je ne suis pas le seul), c’est qu’il y avait des distributions (donc c’était gratuit) de jus et compotes de fruits, de thé froid, de barres de céréales et même de glaces. Ah, je me suis empiffré, euh, non régalé.

Le tout, encore une fois, dans une ambiance bonne enfant, sans ces tensions qu’on rencontre, qu’on ressent dans d’autres événements.

En résumé, une bonne matinée (et un peu plus car nous sommes rentrés dans l’après-midi).

Je ne vais pas m’inscrire l’année prochaine mais si E1 et E2 veulent prendre part, nous irons.

 

Color_Run_1

« Du haut de ces pyramides, 0,53 siècle vous contemple. »

Color_Run_2

Et voici l’arrivée!

Color_Run_3

Les sachets de poudre,une fois vide, sont, pour la plupart, abandonnés au sol

Color_Run_4

Chic, il reste des glaces!

Color_Run_5

Les Transports Lausannois ont obtenu de COOP (qui participait à l’organisation de cet événement) des pèlerines de manière à ne pas salir les sièges des bus et trolley-bus. Bien pensé! Et quel look!

Bien à vous!