Aller au contenu principal
21 mars 2019 / michelschweizer

« L’esprit grande prairie »

Bonjour,

Eddy « Schmoll » Mitchel, il chantait déjà avant ma naissance. Je l’ai toujours connu. Je ne suis pas un grand fan mais je reconnais qu’il a quelque chose de sympathique et d’honnête (et il sait se mettre en colère, ce qui devient tarare à notre époque). J’ai bien aimé quand il animait une émission de télévision consacrée au cinéma. Ça devait s’appeler « La dernières séance ».

L’autre jour, je rentrais du travail dans mon automobile et j’écoutais la radio quand j’ai entendu sa chanson « L’esprit grande prairie ». Arrivé à la maison, je l’ai achetée.

C’est terrible. Il sait qu’il ne sera plus – nous feignons de l’ignorer tant que nous pouvons – et souhaite mettre un terme à sa carrière. Encore une fois, la grande classe ce Monsieur. Cette chanson est si émouvante. Je m’y reconnais. J’ai entendu l’autre jour une interview d’un écrivain dont il vaut mieux ne pas prononcer ou citer le nom et il disait qu’il avait eu des problèmes à entrer en contact avec le monde. C’est aussi un peu ça, l’esprit grand prairie, quand les autres vous semblent au moins aussi éloignés de vous que peut l’être Paris des grandes plaines du Minnesota ou de l’Arkansas.

Et peut-être la plus belle phrase de cette chanson:

« Petit Claude s’appelle Eddy ». La boucle est presque bouclée.

Merci Monsieur Claude Moine, vous êtes un Homme.

Bien à vous!

20 mars 2019 / michelschweizer

Downie

Bonjour,

Downie est un logiciel pour Mac qui permet de faciliter le téléchargement des fichiers – des vidéos – depuis le web. Ça vaut $19 mais j’ai pu obtenir un bon de réduction et j’ai payé $10.

C’est simple d’emploi, ça fonctionne et ça tire profit de la vitesse maximale offerte par votre connexion à Internet.

En savoir plus? https://software.charliemonroe.net/downie/

Bien à vous!

PS. En Suisse, confirmé l’autre soir par un avocat dans une émission de télévision, il est permis/autorisé de télécharger musique et vidéo pour son usage personnel. Quand je vous dis qu’il n’y en a point comme nous! Par contre, le partage est interdit.

19 mars 2019 / michelschweizer

Qualité de l’air dans les classes …

Bonjour,

Quand j’étais enfant, l’enseignant – et je fais encore de même aujourd’hui – faisait ouvrir les fenêtre en grand pendant deux ou trois minutes à la fin de chaque période. C’est la moindre des choses mais ça se fait peu. Entre les enseignantes qui se plaignent qu’il fait froid alors que la température est de 25 degrés et ceux qui ne pensent simplement pas à aérer, quand vous entrez dans une salle de classe, souvent, ça pue et spécialement avec des jeunes qui ne se douchent pas après le sport et que ne prennent pas forcément une douche par période de 24 heures.

Ne voici pas qu’il y a maintenant une campagne pour inciter les enseignants et les élèves à aérer! Je rêve. Comment se peut-il que ça ne se fasse pas automatiquement et systématiquement? Sommes-nous donc devenus si … (mettez ce que vous voulez)?

Comme on a trop d’argent à claquer dans ce pays, il y a même un simulateur en ligne! Ça aurait pourtant fait un bon exercice à réaliser avec un tableur.

https://www.simaria.ch/fr/simaria

C’est du délire et du délire qui coûte cher. Premier leçon de la formation d’enseignants: « Mesdames, Messieurs, vous ouvrirez les fenêtres en grand avant l’arrivée des élèves – car vous serez en classe avant l’arrivée des élèves, n’est-ce pas? – et après chaque période ».

Ah oui, je vois aussi beaucoup de fenêtres un peu entrebâillées. Ça ne sert à rien et c’est du gaspillage d’énergie (la Confédération informe assez à ce sujet). Ouvrez en grand deux ou trois minutes! Encore faudrait-il pouvoir le faire! Quand je vois les fenêtre ridicules dont est équipée la salle où je passe pas mal de périodes …

Bien à vous!

18 mars 2019 / michelschweizer

Aux bains à Badenweiler

Bonjour,

AEEM a profité des plaisirs de l’eau chaude – mais il y a aussi de la tiède et de la froide pour ceux qui apprécient – lors de quelques heures (trop vite) passées aux bains Cassiopeia de Badenweiler.

https://www.badenweiler.de/fr/Thermes-CASSIOPEIA

Rien à redire mais beaucoup à écrire – ce que je ne ferais pas afin de m’éviter une trop grande fatigue qui viendrait dissiper en partie les bienfaits de cette journée de thérapie aqueuse – sur ces installations magnifiques et leur histoire. C’est intéressant – pour moi en tous les cas – de voir que le système de vestiaires a été produit et installé par l’entreprise Carbrillant de Coire (en Suisse). Formidable de voir s’exporter ce matériel!

 

Bref, ce fut absolument splendide.

Bien à vous!

PS. Je me permets de vous recommander le bain romano-irlandais. C’est 6,50 Euros de supplément par rapport aux bains normaux mais c’est une expérience vivifiante qui vous bien plus que ce prix. Vous pourrez vous prendre pour Ausonius ou Bissula.

17 mars 2019 / michelschweizer

Synology 918+

Bonjour,

Profitant d’une réduction temporaire chez digitec.ch, je me suis offert un NAS à quatre emplacements de disques afin de remplacer/compléter le modèle à deux disques que j’avais acquis voici quelques mois (plus d’une année? Il me faudrait vérifier). Joli matériel, sans aucun doute trop puissant pour l’usage que j’en ai mais j’ai choisi ce modèle car il permet de connecter une baie d’extension à 5 disques. Ceci permet de voir venir.

J’ai transféré les deux disques disques durs que j’avais dans le modèle précédent et c’est à peu près tout! Exemplaire de simplicité et d’efficacité.

Quelques jours plus tard – pour apprendre – j’ai ajouté un troisième disque et là ça prend du temps – deux ou trois jours – car il y a un contrôle de parité (ou quelque que chose comme ça) qui doit être fait et la durée est en fonction de la capacité du disque (et sans doute aussi des disques déjà présents).

Par la suite, j’ai ajouté un quatrième disque (de 8 TO comme les trois autres). Après la longue phase de conformation, la capacité n’a pas été totalement ajoutée dans le sens où le volume ne peut pas être plus grand que 16 TO. Solution: transférer les données sur un autre disque dur et recréer le volume pour qu’il puisse prendre en compte ce nouveau espace-disque. Au final, 22 TO sécurisés contre la perte d’un disque.

Pour l’instant, tout le bazar familial et professionnel accumulé depuis 25 ans pèse 7 TO.

Bien à vous!

 

16 mars 2019 / michelschweizer

Les bains romains de Badenweiler

Bonjour,

Conjuguant bon goût, intérêt pour l’histoire et pratique de la langue allemande, AEEM s’est rendu pendant 4 jours à Badenweiler (c’est à 30 km de Bâle). C’est une charmante station thermale bien connue en Europe et dont la source a été découverte par les Romains. Il y a la ruine des bains que ceux-ci (se firent) construire:

 

Rien à dire, c’est épatant!

Ah, heureusement que la source n’a pas été oubliée et qu’aujourd’hui encore on puisse profiter de ses bienfaits que ce soit dans le spa de l’hôtel qu’Aldi Voyages avait sélectionné pour nous ou dans les Cassiopea Thermen (qui feront l’objet d’un article séparé).

Bien à vous!

PS. Anton Tchechov est mort à Badenweiler ce qui n’a pas été mon cas (mais je songe à y retourner, le risque n’est dont pas totalement écarté).

15 mars 2019 / michelschweizer

Tête au chocolat dans petit pain

Bonjour,

Voici quelques jours, il y a eu l’affaire de ce boulanger-pâtissier de France qui a dû sous la pression (de qui?) arrêter de produire une spécialité qu’il avait héritée de son prédécesseur. La pâtisserie en question s’appelait le Mamadou et avait l’apparence du visage qu’Hergé donnait aux habitants du Congo. Je ne doute pas que les derniers exemplaires de cette gâterie ont dû s’arracher, les gens étant les gens.

Bref, l’autre jour à Müllheim (en Allemagne, près de Bâle), je vois ça:

Il s’agit d’une tête au choco (dont je vais taire le nom que ca avait quand j’étais gosse) allongée entre les deux moitiés d’un petit pain. En allemand, c’est « Datschweck » et pour savoir ce que c’est « Weizenbrötchen mit Schokoloaden-Schaumkuss » (bon exercice de prononciation). Pas trop compliqué à faire! Si je dispose de têtes au chocolat, d’un couteau et de quelques petits pains, je me fais fort de préparer cette délicatesse.

Bien à vous!