Aller au contenu principal
15 janvier 2019 / michelschweizer

Lire (sur du papier)

Bonjour,

Alors ça, c’est formidable! J’ai lu! Lire, je fais ça presque toute la journée mais essentiellement dans le cadre de mon activité professionnelle mais pour moi il ne s’agit pas vraiment de lecture. Je sais, techniquement c’est bien de la lecture: j’arrive à déchiffrer ce que je vois sur le papier (même si l’écriture manuscrite s’est dégradée depuis 20 ans chez la plupart des élèves) ou l’écran et comprendre le sens (la plupart du temps … je suis honnête) de ce que l’auteur a voulu exprimer. Oui mais ce n’est pas de la Lecture! La lecture, pour moi, c’est quelque chose qui doit me changer – et si possible  m’améliorer – , me faire rêver et me doter de vies que je n’aurais (heureusement) jamais. On parle bien d’émotions. Tout le reste – comme il est dit dans une publicité de la faîtière de la branche de la viande suisse – n’est que garniture. Donc, je lus. J’aimais. Je me trouvais changé et, sans doute, un peu amélioré.

Qu’est-ce que c’est beau tout de même un écrivain qui sait utiliser un vocabulaire varié du plus simple au plus précis (précieux?) et qui réussit à faire passer son humanité (qui n’est pas faite que de grandeur)? Ça m’impressionne et ça me rend admiratif (donc jaloux).

Pour une fois, j’ai choisi le papier. Ça m’a rappelé une période de ma vie où je lisais beaucoup et où j’avais beaucoup de plaisir à le faire car je pensais que ça m’améliorait. C’est en partie vrai mais il ne faut pas non plus attendre des miracles de la lecture, celle-ci – comme l’Histoire – aide à comprendre et à se comprendre mais elle ne fait pas de vous – hélas! ou hélas? – une Homme nouveau.

Monsieur l’écrivain, au travers de vos textes vous m’avez apporté de la joie – et aussi un peu de peine – et vous m’avez donné à voir la personne que vous êtes. C’est un précieux (car rare) cadeau et je vous en suis reconnaissant.

Bien à vous!

14 janvier 2019 / michelschweizer

romandie.com , c’est fini!

Bonjour,

Le 2 janvier, je suis allé voir le site romandie.com que je consultais – l’imparfait est de mise – pour la carte des précipitations (dite aussi « radar des pluies ») et je suis tombé sur une page expliquant que c’était fini, plus de romandie.com !

C’est comme ça mais je le regrette déjà ce site même si je ne l’ai jamais soutenu d’une manière ou d’une autre et que je comprends bien que ça ne puisse pas tourner « comme ça ».

Bon, c’est la vie des sites web. Ils naissent, ils vivent et ils finissent par mourir. Il en sera aussi ainsi de ce blog!

Bien à vous!

PS. L’app de Météo Suisse fait mon bonheur depuis quelques mois.

13 janvier 2019 / michelschweizer

Stockage externe rapide?

Bonjour,

Evidemment, ce n’est pas nécessaire pour le commun des mortels (mais si vous lisez c’est que vous n’êtes pas commun et que vous tendez à l’immortalité). C’est un produit exceptionnel pour des demandes exceptionnelles en ce qui concerne la vitesse ET la capacité (on peut aller jusqu’à 8 TO).

Il s’agit d’un boîtier externe pouvant accueillir quatre SSD au format « lame ». Voyons ce qu’en disent les gens de chez barefeats.com

http://barefeats.com/hard233.html

Pour en savoir plus:

https://eshop.macsales.com/shop/express-4m2

Rapide! On sature le lien Thunderbolt 3. Si on veut aller plus vite, il faut un deuxième boîtier qu’on connecte sur un autre port Thunderbolt (dépendant d’un autre contrôleur/bus) et on fait du RAID entrelacé.

Bien à vous!

PS. L’autre jour, j’ai vu une offre pour un de ces SSD format lame. 128 GO pour … 14 francs!

12 janvier 2019 / michelschweizer

Les Combremonts

Bonjour,

L’autre jour, je me suis souvenu des Combremonts. Ces deux villages (Le Petit et Le Grand) sont chers à mon cœur car … il s’agissait de mon lieu de mobilisation. Qu’est-ce? En cas de mobilisation de l’armée 61 – pas le peu qui reste aujourd’hui … – j’aurais dû me rendre par tous les moyens et complètement équipé dont des vivres pour deux jours à Combremont-Le Grand. Nous avons joué cet exercice une fois et c’était, pour l’âme poétique (donc imaginative) que je suis, assez troublant car je m’imaginais ce que ça aurait pu être si …

Je me souviens aussi avoir dormi dans une salle de gym un samedi soir (je crois) de cours de cadres. Quelques matelas – peut-être les mêmes que pour amortir les culbutes en avant et autres roulades – jetés au sol et le sommeil est vite arrivé au milieu des ronflements et des odeurs d’une centaine de gars ayant crapahuté depuis deux jours.

Je me rappelle aussi être allé voir le moto-cross en … (désolé, je ne me souviens pas de l’année) avec une bonne camarade pour qui j’en pinçais. Merci à vous, ma chère! Vous étiez la Lumière. Ce furent des instants de Bonheur qui restent dans ce qui perdure de ma mémoire! Bon, on se reprend. Ça sent la midlife crisis.

Ah les Combremonts, ça fait tellement de temps que je n’y suis pas passé. Il faudra que j’y fasse une excursion. Est-ce que une manche du championnat de moto-cross est toujours organisée sur le circuit?

Bien à vous!

PS. Il me semble que dans le film « Les petites fugues », Pipe va lui aussi assister au moto-cross. dit de Payerne mais qui a lieu sur le circuit des Combremonts.

11 janvier 2019 / michelschweizer

Sauvegardons sur un NAS!

Bonjour,

Je vous invite à lire l’excellent article de M. Frédéric Genevey sur l’équipement à mettre en place et les actions à réaliser pour effectuer une sauvegarde (et une réplication hors-site) de données informatiques si l’on ne souhaite pas faire confiance à un nuage:

https://mitic.education/pourquoi-nous-avons-tous-besoin-dun-nas-et-que-presque-personne-nen-a-un/

Merci beaucoup Frédéric!

Bien à vous!

10 janvier 2019 / michelschweizer

Merci Monsieur P…

Bonjour,

Monsieur P. a été mon maître d’anglais en première année du gymnase (il faut remonter à l’année scolaire … 1980-81). C’est peu dire qu’il était peu apprécié par la majorité des filles de la classe (qui étaient en majorité car nous n’étions que … 2 garçons) alors que moi, je l’aimais bien.

En effet, ce monsieur nous a fait écouter et travailler une chanson du groupe – c’était tout neuf à l’époque – Talking Heads intitulée Once in a lifetime. Je me rappelle avoir tout de suite adoré cette chanson tant pour la musique que pour la voix du chanteur puis pour les paroles qui étaient loin d’être idiotes et que Monsieur P. nous a fait découvrir et traduire.

Il nous fit aussi acheter un livre (The cement garden) que nous commençâmes mais dont la lecture en classe se termina quand la mère d’une élève le lut. Femme instruite à la langue anglaise que cette dame car mes parents auraient été bien empruntés pour lire cet ouvrage et le trouver inadpté!

Cher Monsieur P., si j’ai bien compris, vous n’êtes plus parmi nous suite à votre décision. Je vous remercie de m’avoir fait découvrir cette chanson et de m’avoir fait lire ce bouquin (que j’ai sans doute encore). Je n’ai rien su d’autre de vous depuis le gymnase mais je garde un bon souvenir de ce que vous m’avez appris.

Je dois bien être le seul de la classe à me rappeler de vous. C’est déjà ça!

Bien à vous!

9 janvier 2019 / michelschweizer

« Effort d’écriture »

Bonjour,

L’autre jour, je lisais un texte dans lequel le groupe nominal « effort d’écriture » était utilisé et ça m’a donné envie – et un sujet – d’en parler un peu.

Enfant déjà, je n’avais aucune (vantard) difficulté à écrire des histoires qui me faisaient plaisir et à écrire sur commande, par exemple à l’école quand on vous demandait une rédaction puis une composition d’idées et enfin une dissertation. A mon niveau basique qui est le mien à moi, j’aime rédiger quand je peux choisir le sujet et c’est mon petit luxe. Evidemment, quand vous devez écrire et que vous n’avez pas le choix du sujet et que celui-ci vous est rébarbatif, il y a alors à faire cet effort d’écriture.

Un de mes vieux maîtres nous disait une fois: « Je lis chaque jour au moins cent pages et j’en cris au moins dix ». Ah, le bel exemple! Je sais ne pas tenir le même rythme mais c’est en partie par le fait que je suis pris dans une activité professionnelle où je ne fais pas que lire et écrire (oui, des cahiers avec des exercices) et des activités liées à ma famille et à la simple intendance de ma vie. Bref, ce n’est pas ça et, je le dis sans crainte et sans espoir perdu, ça ne le sera pas.

Quelle belle chose tout de même que ces blogs qui permettent de (se) déverser pensées, états d’âmes et autres choses de la vie! Une des grandes inventions du XXe siècle!

Que restera-t-il de ces écrits une fois que la fiche (de la vie de son auteur) ou du système informatique aura été retirée de la prise?

Je nous souhaite d’avoir encore longtemps – ou de découvrir, ce n’est pas trop tard – le plaisir d’écrire pour soi, pour les autres et pour ces autres rêvés dont vous êtes peut-être!

Bien à vous!

PS. C’est marrant tout de même. J’ai écrit les lignes ci-dessous voici deux ou trois semaines et avant-hier, j’ai appris que toutes les vidéos mises en ligne sur YouTube par Roland Jaccard avaient été supprimées par cette entreprise. Il n’a même pas eu à attendre d’être mort!