Aller au contenu principal
21 mai 2012 / michelschweizer

Dring, venez vous faire fouiller !

Bonjour,

Samedi 19 mai vers 10h45, AEEM a passé la sécurité à l’aéroport de Bristol (Royaume-Uni de Grande-Bretagne). J’ai passé le premier mais on m’a demandé de faire passer mes filles avant moi. E1 a passé dans le portique et la lumière rouge s’est allumée. E2 a pu passer sans problème ainsi que le père (M) et la mère (A). Une agente de la police des frontières (si ça s’appelle comme ça, je ne suis pas certain ) a dit quelque chose à mon épouse qui n’a pas compris. A m’appelé et la dame de la police a répété ce qu’elle avait dit. Il m’a été demandé si j’étais le père. J’ai répondu par l’affirmative. On m’a alors dit que ma fille allait être fouillée et que je devais assister (ou ma femme) à cette procédure (qui s’est fait à côté du portique ce qui nous arrangeait, pas envie d’aller dans une cabine ce qui aurait plus dramatisé l’affaire). La dame a fait ça bien gentiment mais j’ai bien vu que ça n’amusait pas trop E1.

E1 a pu passer le contrôle; ce devait être les gros boutons de son jeans qui avaient déclenché l’alerte. J’ai parlé un peu avec elle mais pas de problème, au final elle l’a bien pris.

Ensuite de ça, la police s’est occupée d’un médicament que prend E2. L’agent m’a demandé si c’était un produit prescrit par un médecin car il n’y avait pas d’étiquette de pharmacie sur la bouteille. J’ai dit que oui et que l’absence d’étiquette était due au fait que c’était une bouteille de renouvellement. Nous étions d’ailleurs entrés au Royaume-Uni en provenance de Genève avec ce flacon. J’ai dit que je pouvais en boire sur le champ pour montrer que ce n’était rien de toxique. Ma proposition a été déclinée. Le monsieur m’a dit que le produit allait être testé. Il est allé chercher une sorte de bout de papier – un peu comme pour essayer un parfum – et m’a dit d’ouvrir le flacon. Il a promené ce papier pendant quelques secondes sur l’ouverture de la bouteille, m’a invité à refermer celle-ci puis a placé le bout de papier dans un appareil électronique qui a rendu très vite un résultat négatif. Pas de problème, nous avons pu continuer.

E2 était furieuse (sans rapport avec son flacon de médicament) : elle aurait aussi voulu être fouillée. Je ne suis pas retourné en arrière pour demander si c’était possible.

Avez-vous d’autres histoires du même genre ?

Prochaine étape le scanner corporel ! Stéphanie Booth a fait l’expérience pour nous :

http://climbtothestars.org/archives/2011/11/27/outraged-and-furious-first-encounter-with-a-full-body-scanner-in-the-uk/

Bien à vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :