Aller au contenu principal
23 septembre 2013 / michelschweizer

Vive le nexialisme !

Bonjour,

Adolescent, sans doute en été, j’avais lu un ouvrage de science-fiction qui m’avait beaucoup plus et donné à réfléchir. Je n’étais pas un grand fan de science-fiction mais j’avais un excellent camarade qui l’était et, par son exemple, il me motiva à me lancer dans les découvertes de quelques auteurs.

Le livre de M. A. E van Vogt en question s’appelle « La faune de l’espace » et on y lit les aventures d’humains voyageant dans un immense vaisseau spatial et qui vivent des aventures étonnantes et, il faut bien le dire, terrifiante.

Je laisse le livre de côté pour un moment. J’ai lu quelque part que le travail nécessaire à l’obtention d’un doctorat était une recherche, un approfondissement inédit de quelques très petites parties d’une science déjà très ciblée. On pourrait dire – je n’en sais trop rien – qu’on parle d’un cheveu parmi une chevelure ou qu’on sait tout d’une feuille parmi les nombreuses feuilles d’un arbre.

D’un autre côté, on a l’idéal de l’omniscient de la Renaissance dont Pic de la Mirandole semble être l’archétype.

Où vais-je alors me situer ? Je connais pas mal de choses dans pas mal de domaines mais je ne suis un spécialiste pointu de rien. Il y a longtemps, dans un journal suisse-allemand lu au service militaire, j’avais vu le terme « all rounder » (pas très allemand d’ailleurs) dans une petite annonce. C’est bien un peu ça que je fais, je suis celui qui doit être capable de trouver une solution à tous les problèmes dès lors qu’il y a un câble électrique qui entre ou qui sort du bidule. Au vu de la multiplication des bidules à maintenir, ça commence à faire pas mal de compétences mais qui sont difficiles à lister sur un CV. Par contre, ces compétences sont assez indispensables à l’établissement car je me rends compte qu’on compte sur moi – parfois un peu trop – et que je dois mettre beaucoup d’énergie pour que les choses tournent. J’ai, sur le papier, bénéficier d’allégements mais je constate que ce que je ne fais plus moins même, je dois le demander, je dois le contrôler et je dois parfois demander à ce que ce soit modifié ou simplement fait.

Insatisfaction ? Parfois, c’est vrai car je pense beaucoup de temps à des activités qui ne sont pas des activités de formation des élèves et des collègues alors que ça devrait être le cœur du métier.

Bon, j’en reviens à mon livre de science-fiction. Dans cet ouvrage, la personne qui est centrale, c’est le nexialiste, une personne formée pour tirer le meilleur profit des sciences techniques et humaines et qui par son approche globale propose des solutions innovantes ou simplement de bon sens.

Il faut laisser s’exprimer le nexialiste qui est en nous !

Bien à vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :