Aller au contenu principal
24 juin 2014 / michelschweizer

Film d’un spectacle scolaire

Bonjour,

Je l’ai déjà écrit – après l’avoir constaté à de multiples reprises – le son est le parent pauvre du film scolaire (ou familial). L’autre jour, on m’a demandé des conseils pour un tournage concernant un spectacle scolaire. Les collègues ont dû avancer le spectacle pour une question de disponibilité de la salle ce qui a été un problème.

Quant à moi, je ne pouvais pas aller filmer ce spectacle et je le regrette.

Qu’est-ce que nous avons au final ?

Près de 60 minutes de vidéo avec une bande son où l’on n’entend que rarement les acteurs et des images trop sombres ou au contraire « cramées » car les acteurs étaient juste sous les projecteurs.

Beaucoup de déception ! Presque rien de montrable à proposer en souvenir aux acteurs !

Encore une fois, ça ne se fait pas en 5 minutes sans avoir aucune notion de vidéo, de cadrage, de prise de son et finalement de montage.

Les collègues n’ont pas pu – nous ferons mieux la prochaine fois – filmer une répétition afin de pouvoir observer le résultat et changer ce qui devait l’être.

Si l’on veut quelque chose de simplement utilisable, montrant simplement la pièce et permettant d’entendre ce qui est dit, il aurait fallu investir une … dizaine d’heures (et je parle d’une personne qui a l’habitude de ceci, pas de moi qui le fait de loin en loin).

2 heures pour réunir et préparer le matériel et s’assurer de son fonctionnement (la carte-mémoire utilisée contenait de images d’un camp de ski ainsi que des sketchs tournés par d’autres élèves : on commence par formatter la carte-mémoire). Trépied indispensable, micros supplémentaires pas absolument nécessaires mais bienvenus.

2 heures pour filmer la répétition et prendre connaissance du résultat puis modifier ce qui doit/peut l’être.

2 heure le soir du spectacle.

30 minutes pour SAUVEGARDER le contenu des cartes-mémoire (on va utiliser au moins deux caméras ne serait-ce que pour se garantir d’un problème technique).

Le reste pour le montage et la mise à disposition du produit.

Désolé, mais rien de bien ne peut être fait en 61 minutes (60 minutes pour le spectacle et la minute de plus pour tout le reste).

Je suis intervenu pour sauver ce que je pouvais :

1. Sauvegarde du contenu de la carte-mémoire sauf forme d’une archive AVCHD.

2. Vérification de cette archive – est-ce qu’on peut récupérer les images ? – puis copie sur deux disques durs.

3. Création d’un fichier en 640 x 480 (ça a été tourné en 1’920 x ‘1080 malgré ce que j’avais conseillé) afin de pouvoir montrer le travail aux élèves.

4. Gravure d’un CD – tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas fait ça – pour les collègues.

Au final, beaucoup de frustration  – l’image n’est pas bonne, le son n’est pas bon – et de déception alors que ça devrait être tout le contraire.

 

Bien à vous !

  1. genevey / Juin 28 2014 07:28

    Je suis confronté au même problème, si ce n’est que c’est moi qui filme certains spectacles. Au niveau image, on a en général ce qu’il faut: une caméra full-HD à droite qui filme l’entier de la scène, une autre à gauche et au centre une caméra de grande qualité avec réglage manuel de l’exposition (ce qui permet d’éviter les zones « cramées » quand on utilise les poursuites. Cette caméra, équipée d’un stabilisateur optique mécanique et d’un zoom de qualité permet de faire des gros plans de la scène. Ensuite, montage multicam avec Final Cut Pr X.
    A nouveau, si l’image est bonne, le son est pourri. Les caméras sont situées derrière le public. On entend donc souvent plus le public qui discute que le spectacle. Pourtant, il suffirait de trois fois rien: notre salle est sonorisée. Je pourrais récupérer le son de tout ce qui est amplifié (micros, instruments) sur un enregistreur Roland. Par contre, je ne peux pas récupérer le son des choeurs qui n’est pas amplifié. Il suffirait pourtant de pendre deux micros d’ambiance dans les cintres… ce qui couterait que peut d’argent (tout le câblage vers la régie est prêt). J’ai déjà mis au budget ce matériel, mais cela a toujours été refusé par la commune. Du coup, j’ai décidé de ne pas m’investir pour cela plus en avant.
    Astuce: prendre contact avec Denis au Radiobus, qui prête une table de mixage géniale: tu poses tes micros devant la scène, tu mixes en direct et la table enregistre ensuite directement le son sur une carte SD. On finit avec un montage multicam pour tout remettre avec les images.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :