Skip to content
23 août 2017 / michelschweizer

Retour à la montagne

Bonjour,

J’ai assez vite compris – dès mon premier vélo de course, un Cilo en 1991 mais j’avais déjà roulé avant avec celui, aussi un Cilo, de mon frère- que la vraie chose, c’était de monter une route de montagne, un col. En effet, rouler au plat, ça ne pose pas trop de problème. Même en surpoids et sans trop d’entraînement, on réussit à faire quelques dizaines de kilomètres à une vitesse moyenne de 20 kilomètres à l’heure.

Par contre, dès que ça grimpe, plus moyen de tricher! Ayant repris le vélo voici 4 ans et ayant parcouru plus de 10’000 km depuis, je me suis dit que je pouvais tenter de reprendre contact avec la montagne, pas seulement avec des « murs » de quelques dizaines de mètre de long ou des « grimpettes » de quelques centaines de mètres de long.

Un lundi matin, à 08h20, pour profiter du frais, je me suis lancé. Départ de chez moi, direction St-Cergue par Genolier et Arzier. Ça aura pris 70 minutes et j’ai réussi à ne pas descendre du vélo ni à m’arrêter. A St-Cergue, avant de redescendre j’ai posé le vélo contre un mur pour avaler une barre énergétique et mettre un coupe-vent.

Quand j’avais une trentaine d’années, je partais de plus haut (Givrins) et j’allais plus haut (col de la Givrins, parfois retour par le col de la Faucille et par le col du Marchairuz avec en prime, dans les grands jours, un tour du lac de Joux). Question braquet, en consultant ma base de données FileMaker Pro (eh, oui, ça fait longtemps que ça existe), je constate que j’avais réussi à monter ça avec mon Cilo en acier sans mettre plus petit que le 42 X 23 (soit un développement de 3,7 mètres). Tiens, j’ai retrouvé la fiche dans ma base de données FileMaker. C’était, il y a 20 ans! 37 minutes et 30 secondes pour le record à l’époque.

BD_File_Maker.png

Un magnifique logiciel, ce FileMaker et un des rares a avoir traversé toutes ces années …

L’autre jour, j’ai dû monter en « souplesse » en moulinant sur le … 30 X 25 (soit un développement de 2,54 m). Pas grave, c’est une questions d’entraînement et de poids (je pesais sans doute dix kilos de moins).

Voyons ce que le couple Apple Watch et iPhone a enregistré:

St-Cergue-1St-Cergue-2St-Cergue-3

Remarques:

Je ne monte pas à 30 kilomètres à l’heure …

Je ne descends pas à 50 ou 70 kilomètre à l’heure. Je me suis fait qualifié une fois de « pétochard ». Peu me chaut: je suis encore en vie alors que les cimetières sont pleins de gros malins qui se surestimaient. Ils ont eu tort.

Si c’était à refaire, je changerai de roue arrière afin de ne pas avoir une cassette étagée de 11 à 25 dents mais de 12 à 27. A l’avant, c’est du triple plateau: 50 – 39 – 30. J’aimerais bien essayé une fois avec un vélo équipé d’un pédalier compact.

Bref, je suis très content et assez fier de moi. Ça m’a bien « boosté » le moral de réussir ça après des années  d’arrêt et une reprise en douceur du cyclisme sur route.

En résumé, sur l’iPhone:

St-Cergue.jpg

Bien à vous!

Mise à jour: depuis que j’ai écrit cet article, j’ai effectué le même trajet mercredi et samedi de la même semaine. Dans les deux cas, ça c’est passé plus facilement et j’ai pu mettre un peu plus gros (c’est à dire monter sur le 30 X 23 ou 30 X 21) là où je devais rester en 30 X 25. L’entraînement, il n’y a que ça de vrai.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :