Skip to content
9 février 2018 / michelschweizer

Manifestation à Lausanne

Bonjour,

Le 25 janvier, en fin d’après-midi, mon épouse A. m’a accompagné à Lausanne pour prendre part à une manifestation de la fonction publique – fonctionnaire, c’est fini depuis longtemps – vaudoise dans le but d’exprimer notre refus des nouvelles conditions de la caisse de pensions.

Ah, Lausanne, quelle ville. Dans le livre offert par la ville que mes parents ont reçu lors de leur arrivée dans cette belle cité, il y a une citation de je ne sais plus qui qui (ah, ah) dit à peu près ça: « Lausanne, c’est une paysanne qui a fait ses Humanités ».

Partis de la place de la Riponne, nous sommes montés à la place du Château. De là, nous sommes descendus – en passant de le nouveau bâtiment du Grand Conseil – sur la place de la cathédrale. Nous avons traversé le pont Bessières et nous avons ensuite emprunté la rue de Bourg pour arriver sur la place St-François.

Tant de souvenirs sont revenus à mon esprit alors que mon épouse et moi marchions mais dans la main. Souvenirs de mon enfant, quand mes parents, mon frère et moi allions à Lausanne. A l’époque, il y avait des places de parc blanches (sans limite de temps et gratuite). Il n’y avait pas non plus de zone piétonnes, elles ont été créées bien plus tard.

Souvenirs de mon adolescence et des premières sorties entre copains dans le chef-lieu du canton. Je me rappelle une fois avoir débarqué dans une fête qui se tenait dans un appartement. Quelle ambiance!

Souvenirs de ma trentaine. Une ville qui perdait un peu de son côté vaudois en accueillant des commerces étrangers qui remplaçaient les commerces de mon enfance (par exemple le grand magasin Bonnard, place St-François).

Souvenirs aussi de sorties à Lausanne avec mon épouse, par exemple pour voir passer le tour de France.

Souvenirs avec nos filles quand elles étaient petites: Sauvabelin, Ouchy, l’horloge animée de la place de la Palud.

Un petit pincement au cœur tout de même en descendant la rue de Bourg et en passant devant ce qui a été le magasin de musique (instruments, partitions, disques et appareils électroniques) Foetisch. Bon, évidemment, ce n’est pas avec ce que je leur ai acheté qu’ils ont pu résister toutes ces années.

Lausanne, nous y reviendront certainement en famille, pourquoi pas un samedi matin de marché!

Bien à vous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :