Aller au contenu principal
28 août 2018 / michelschweizer

12’000 kilomètres à vélo

Bonjour,

En date du 19 juillet 2013, je reprenais le vélo. J’avais marqué une pause entre 1999 et ce moment-là car j’étais arrivé à saturation. Je n’avais simplement plus envie ou, pour dire les choses de manière plus juste, je n’avais plus envie de « m’infliger » ce qui nécessaire pour faire plus et mieux à chaque saison. J’étais arrivé à faire 13’000 kilomètres en une année ce qui demande tout de même un certain nombre d’heures (célibataire ou personne sans enfant, vous n’imaginez pas le temps libre dont vous disposez). Qui plus est, je m’étais marié (mais pas tout seul) de sorte que j’avais une bonne excuse – et ensuite avec la naissance de nos filles deux bonnes excuse de plus – pour ne pas sortir le vélo.

J’avais aussi risqué de me faire renverser deux ou trois fois et je me suis dit que je ne voulais pas que mes filles soient orphelines en bas âge (l’avantage, si j’ose écrire, des papas morts ou absents c’est qu’on peut les imaginer et rêver la vie qu’on ne peut avoir avec eux).

J’ai donc repris au mois de juillet 2013 et j’ai réappris l’humilité cycliste: la moindre petite bosse était un mur. Peu à peu, c’est revenu. Evidemment, ça ne reviendra pas au niveau de mes meilleures années simplement parce que le temps a passé (54 ans et demi au moment d’écrire ces lignes), qu’il y a un excès de poids et que je ne veux pas consacrer trop de temps à ma pratique cyclo-touristo-sportive-fun. Les sorties de quatre heures (pas si rares à l’époque) ou même six heures, c’est fini! Prendre la voiture pour aller ensuite faire une boucle à vélo, c’est fini! Organiser mes vacances (et celles des autres, à l’époque mes parents) en fonction du vélo, c’est fini! Bref, je me suis tout de même bien calmé.

Je note scrupuleusement mes sorties (renseignements obtenus par l’Apple Watch) afin de garder une trace de tout ça (tableur Numbers, document dans iCloud drive pour parler un peu d’outil informatique). Voici quelques semaines, j’ai passé la barre des 12’000 km (en 5 ans …). Ça m’aura pris 506 heures soit un peu plus de 21 jours (de 24 heures). Dénivellation positive: 86’985 mètres.

Je suis bien content. J’ai eu beaucoup de plaisir, j’ai vu des beaux paysages, j’ai vu changer les saisons. J’ai vécu, pour tout écrire!

Si j’osais, je vous encouragerai à essayer le vélo de course. On peut s’équiper pour pas cher avec un matériel dont les coureurs du Tour de France ne pouvaient que rêver voici vingt ans.

Bien à vous!

Michel à vélo.jpg

Image tirée d’un film en 1080p (iPhone SE de A., mon épouse)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :