Aller au contenu principal
23 mars 2021 / michelschweizer

Succes story

Bonjour,

L’autre jour, je tombe par hasard sur une publicité (vidéo) de la HEPL dans laquelle on voit une femme parler de son métier, pardon de sa profession, d’enseignante spécialisée. Joli clip, avec quelques images prises par un drone, pas de doute: le service audio-visuel sait faire.

Cette collègue a exercé une autre profession avant de débuter des études pédagogiques. Elle dit que c’est une très bonne chose de pouvoir suivre chaque élève individuellement (évidemment avec une classe de 24 dans le même espace spatio-temporel …).

Bref, ça donne envie de devenir enseignant.e.x-spécialisé.e.x (je ne suis pas certain de mon essai d’écriture très inclusive) et c’est bien le but.

On pourrait – si nous avions mauvais esprit ce qui n’est absolument pas le cas – penser à quelques parodies (à la manière des Inconnus, ces génies de l’humour français):

  • J’ai 49 ans, j’en suis à mon deuxième épuisement professionnel (burn-out en français), mon mari m’a quittée pour une de mes stagiaires (je suis praticienne-formatrice). Il est enseignant dans le même établissement que moi. Je ne m’ennuie jamais dans l’exercice de ma profession.
  • J’ai débuté sur le tard une formation d’enseignant-spécialisé après avoir travaillé dans la finance et m’être fait remercié. Je ne m’ennuie pas une seconde dans l’exercice de ma profession. D’ailleurs, je n’ai pas une seconde pour m’ennuyer. Je pense tout le temps aux difficultés de mes élèves et à celles de leurs parents (et même des grands-parents). En fait, ça me tourne tout le temps dans la tête, un peu comme quand je surveillais 18 heures par jour l’évolution des titres que je gérais.
  • J’ai 37 ans, je pleure tous les matins dans ma voiture en allant à l’école (heureusement que je n’ai pas à prendre le bus). L’autre jour, je me suis fait mordre par un élève (mais il a fini par lâcher prise, c’est important le lâcher prise). J’ai dû aller à l’hôpital pour un contrôle. Le médecin ne voulait pas croire que j’avais été mordue par un enfant. Quand il a vu les marques d’appareil dentaire il a compris que ce n’était pas les dents d’un animal.
  • J’ai 35 ans. J’ai enfin trouvé ma voie. Après un premier diplôme d’enseignant, je me suis dit que je voulais travailler en one-to-one avec un élève à la fois afin de ne pas avoir les épuisantes interactions du groupe classe.

Nous trouverons toujours quelques histoires tristes pour n’importe quelle profession. Je ne suis pas persuadé d’avoir inventé grand-chose dans les parodies ci-dessus. Le dernier numéro en date du bulletin « Majuscules » de la Société Pédagogique Vaudoise me le confirme.

Bien à vous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :